Prix WARTBURG

 

Le PRIX WARTBURG de LITTERATURE  est né, le 25 avril 2007.

logopwl.jpg

Du nom de l’éminent suisse Walther von Wartburg (1888-1971), admirateur ardent des belles lettres et de la science étymologique, ce prix littéraire est accordé chaque 25 avril à un défenseur de la langue française, remarquable pour l’élégance de son écriture et/ou pour son anticonformisme. Il ne récompense pas nécessairement un ouvrage paru dans l’année précédente : il peut aussi marquer l’ensemble d’une œuvre ou un livre plus ancien. Ce prix est purement honorifique. Initialement composé du comité de lecture de nos éditions et accueillant les anciens lauréats qui en expriment le souhait, le jury a été confié depuis 2009 à la présidence d’Hubert le Roux qui en assure désormais la charge selon les régles édictées.

Les Editions de Mathusalem

P A L M A R E S :

2007 : lauréat in pectore dont le nom est conservé, à sa demande, dans les archives du jury.

2008 : Hubert le Roux, pour son ouvrage Le Nombril d’Adam.

2009 : Jean Raspail, pour l’ensemble de son œuvre.

2010 : Michel Alibert, pour son ouvrage L’Escadron.

2011 : Jacques Henry, pour son ouvrage Rollon, ou la trêve du Roi Charles.

2012 : Jean Lartéguy, pour son ouvrage La Ville Etranglée.

2013 : Jean de Viguerie, pour son ouvrage Le Sacrifice du Soir.

2014 : Andreï Makine, pour son ouvrage Le Pays du Lieutenant Schreiber.

2015 : Fabienne Monclar, pour son ouvrage Monclar, le Bayard du XXème siècle.

2016 : Philippe de Villiers, pour son ouvrage Le moment est venu de dire ce que j’ai vu.

2017 : Jacques Trémolet de Villers, pour son ouvrage Jeanne d’Arc : le procès de Rouen.



Autres articles

    7 commentaires

    1. Sganarelle dit :

      Bonsoir,
      Félicitations aux lauréats. Mais que veut dire l’expression « in pectore » ? On ne peut pas savoir ?
      Merci et bonne continuation.
      S.

      REPONSE : Cher Sganarelle : merci de votre message auquel nous avons le plaisir de répondre.
      Dans l’Eglise, le Pape, pour des raisons qui lui appartiennent en propre, peut choisir de ne pas divulguer le nom d’un nouveau cardinal dont il a décidé la création (c’est le terme choisi et issu du droit romain qui désigne la nomination d’un magistrat) : c’est alors ce qu’on appelle un cardinal in pectore (« gardé secret », littéralement « dans le secret de son cœur »).
      Nous inspirant de cette formule, nous l’avons établie pour le premier lauréat de notre prix, mais cette fois à la demande du lauréat lui-même.
      Et pour compléter notre réponse : non, ce nom ne sera pas révélé.
      Enigme supplémentaire dans notre histoire qui n’en manque pas, et auprès de laquelle celle du Masque de fer n’est qu’une joyeuse plaisanterie !
      Certains que vous nous comprendrez et que vous comprendrez aussi qu’on peut rire de (presque) tout, nous vous remercions de votre intérêt. Cordialement,
      Les Editions de Mathusalem.

    2. Doumic dit :

      Cher Monsieur,

      Inutile de vous dire à quel point les éditions Mathusalem constituent une référence intellectuelle pour moi.
      Je crois posséder sinon toutes, du moins la grande majorité des oeuvres citées sur votre site.

      Pour le prix 2011, je me permets de proposer :
      - L’Enéide, de Virgilius. Quand je pense que Marguerite Duras a eu un prix Goncourt, et que l’auteur des Bucoliques n’a jamais été récompensé…
      - Les Chroniques, de Guillaume de Jumièges. Moins connu, mais encore plus d’actualité (2011 est une année anniversaire) ;
      - La Pomme d’Eve – à paraître sous peu, versant médico-anatomique du fameux Nombril d’Adam.

      En vous assurant de mes sentiments littéraires et respectueux, et en espérant gagner au moins 60 des 120 chocolats,

      J. Dmc

      Réponse :
      Cher monsieur, merci de votre participation et de l’humour qui la sous-tend : nous l’avons bien prise en compte et nous la transmettrons au jury du Prix Wartburg. Nous vous confirmons par ailleurs votre inscription au concours.
      Cordialement,
      Les Editions de Mathusalem

    3. Sganarelle dit :

      Bonsoir,
      Pour ce qui me concerne j’avoue mon faible pour « Le Duc de l’Apocalypse » de Baudouin Forjoucq et aussi, dans un autre ordre d’idée, pour le livre d’Hervé Kirsch : « La France en guerre économique ».
      Et je suis d’accord, moi, pour conserver tous les chocolats si je gagne !
      Sga.

      Réponse : vous êtes aussi enregistré et nous transmettons. Merci de votre participation et… attention aux éventuelles indigestions…
      Les Editions de Mathusalem.

    4. Pythagore dit :

      Moi je vote sans hésiter pour les carnets d’ivoire de F.R. Jaminey.
      Merci.

      Réponse : il ne s’agit pas réellement d’un vote n’est-ce pas… Et FR Jaminet ne prend pas de Y à la fin de son nom. Mais nous prenons en compte votre suggestion et vous confirmons votre inscription dans le tirage au sort du lot mis en jeu. Cordialement.
      Les Editions de Mathusalem.

    5. Armangor dit :

      J’ai longtemps hésité entre « C’était Versailles 1940-1950″ (ah! nostalgie quand tu nous tiens) de François Foucart et « Le prix à payer » de Joseph Fadelle.

      Finalement, je choisis ce dernier: le prix à payer c’est celui du sang qui balaie toute complaisance avec une religion (l’islam) qui n’en est pas une. Le véritable auteur est Mohamed-al-Moussaoui, descendant d’Ali, le gendre de Mahomet!

      Salutations

      Réponse : merci de votre avis, enregistré comme l’est aussi votre participation au concours qui s’attache à l’édition 2011 du prix Wartburg.
      Cordialement.
      Les Editions de Mathusalem.

    6. Mangouste dit :

      Armangor,

      Pour autant que je souscrive entièrement à votre attachement à ce livre et à son auteur, il me semble pourtant que celui-ci n’entre pas dans les critères de défense de la langue française tel que décrits en exergue de cette page.

      Mais peut-être suis-je trop légaliste…

      Cordialement,

      Réponse : c’est bien connu, nous sommes ici entre légalistes convaincus… Toutes les suggestions, pour autant qu’elles ne contreviennent pas directement à l’esprit du concours, sont transmises au jury qui reste souverain. Celle d’Armangor l’a été. Les vôtres, pourquoi pas ! Quoi qu’il en soit, le livre de Fadell a été confié à notre comité de lecture qui en prépare une recension dont nous assurerons peut-être la mise en ligne d’ici peu. Merci de votre participation et de vos suggestions.
      Cordialement,
      Les Editions de Mathusalem.

    7. Maginhard dit :

      Votre prix me plaît bien.
      C’est courageux d’avoir couronné Jean Raspail, et puis j’aime le chocolat.
      J’ai un titre à concourir (sérieusement) ; (commentaire modéré)
      Les inscriptions sont elles ouvertes pour 2012 ?

      Réponse :

      Le Prix Wartburg ne fonctionne pas sur le mode de l’inscription. Toutefois, rien n’interdit aux auteurs qui souhaiteraient figurer au palmarès, d’adresser leur livre au jury. Sans autre garantie que celle d’être lu par l’un ou l’autre de ses membres. Pour cela, prendre contact en adressant un mail à leseditionsdemathusalem@gmail.com.
      Cordialement,
      Les Editions de Mathusalem.

    Répondre

    LE BOULEAU DE BIRKENAU |
    sunshine |
    malibrairiesalon2t |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les poèmes de l'âne Onîm
    | Pensées...
    | .......what else ? .......